Produits à usage vétérinaire dérivés du margousier : pas d’autorisation ni comme médicaments ni comme biocides

L’AFMPS rappelle que les produits « bio » dérivés du margousier, étiquetés comme contenant de l’azadirachtine, de l’extrait de margosa ou de l’huile de Neem, ne sont pas autorisés en Europe, ni comme médicaments, ni comme biocides. Leur efficacité, leur sécurité et leur qualité ne sont donc pas garanties.

Des produits « bio », à usage vétérinaire, dérivés du margousier ou neem (arbre tropical dénommé scientifiquement Azadirachta indica), sont commercialisés notamment par les firmes Bogar et Vetoform, pour leurs propriétés insecticides. Ils sont proposés comme répulsifs contre les tiques, les puces, les acariens et les moustiques. Ils se retrouvent sur le marché belge, alors qu’ils ne sont pas autorisés, ni comme médicaments ni comme biocides. Leur efficacité, leur sécurité et leur qualité ne peuvent donc pas être garanties.

Sous la rubrique « Composition » de l’emballage de ces produits, il peut être mentionné : azadiracthtine, extrait de margosa ou huile de neem.

Depuis mars 2011, il existe une certaine confusion car l’azadirachtine a été autorisée en Europe comme pesticide. Elle est réservée uniquement à l’usage agricole, mais aucun pesticide à base d’azadirachtine n’est pour l’instant commercialisé en Belgique

Contact : infovet@afmps.be
 

Last updated on
21/01/2013